Augustin Loada, président de la mission d’experts de l’ONU, a remis vendredi 21 juin les rapports sur les révisions de la liste électorale spéciale pour la consultation (LESC) et de la liste électorale spéciale provinciale (LESP) au président du congrès, M. Roch Wamytan, et au haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, M. Thierry Lataste.

La loi organique relative à la Nouvelle-Calédonie prévoit en effet que les commissions administratives spéciales de révision des listes électorales comprennent, en plus d’un magistrat, d’un délégué de l’administration, du maire de la commune ou de son représentant, et de deux électeurs de la commune, une « personnalité qualifiée indépendante ». C’est la mission qui a été confiée aux experts de l’ONU après avis du Gouvernement et du Congrès de la Nouvelle-Calédonie.

Les deux rapports des experts ONU concernant les révisions ordinaires de la LESP et de la LESC en 2019 ne relèvent aucune difficulté sérieuse dans le déroulement des révisions des listes électorales spéciales et notent plus particulièrement le maintien d’une ambiance apaisée dans les commissions administratives spéciales.

Les recommandations finales adressées à l’État, aux communes mais aussi aux mouvements politiques, s’inscrivent dans l’objectif d’assurer l’exhaustivité des listes spéciales. L’État mettra en œuvre les recommandations qui lui sont directement adressées et, pour les autres, va mener la réflexion dans le cadre du groupe de travail « listes électorales », composé de représentants des groupes constitués au congrès, qui se réunira prochainement.

Télécharger les rapports d’expertise de l’ONU sur les révisions des listes électorales spéciales