En 2018, les électeurs qui souhaitaient voter par procuration devaient justifier de leur impossibilité de voter en personne.

Pour le deuxième référendum qui se tiendra le 6 septembre 2020, cette règle restera valable. Seuls certains motifs donneront droit à établir une procuration (absence du territoire, obligations professionnelles, maladie ou handicap notamment) et l’électeur devra fournir un justificatif pour démontrer son absence ou son incapacité à se rendre dans son bureau de vote.

La procuration ne pourra également être donnée qu’à un électeur lui-même inscrit sur la liste spéciale pour la consultation de la même commune.

Le formulaire spécifique pour établir une procuration pour le référendum de 2020 n’est pas encore disponible. Il sera prochainement mis en ligne sur ce site Internet et mis à disposition en format papier dans les tribunaux d’instance, les gendarmeries et commissariats de police de la Nouvelle-Calédonie.

Si la procuration est établie en dehors de la Nouvelle-Calédonie (à l'étranger, en métropole ou dans un autre territoire d'Outre-mer), le vote par le mandataire sur présentation d’une copie (papier ou numérique) du récépissé pourra être autorisé par le Président du bureau de vote à titre exceptionnel si la procuration n'a pas été transmise à temps à la mairie.

Ils en parlent...